Le Co2 vs les Gaz à effet de serre

Le fait que le Co2 a été et est encore considérer comme le principal gaz responsable de l’effet de serre, montre que la confiance générale placé envers le milieu scientifique était une erreur. Car que ce soit pour l’accident de Tchernobyl ou le réchauffement atmosphérique, les décisions qui engagent la société doivent être avalisé par la société civile, ou au moins ses représentants. Ainsi si les scientifiques en charge de la centrale de Tchernobyl avaient demandé l’accord des responsables politiques avant de faire l’expérience qui aboutit à la plus grande catastrophe nucléaire, peut-être cette accident aurait-il été éviter. De même pour décréter que le Co2 est le principal responsable de l’effet de serre, il devrait y avoir un consensus dans le milieu scientifique, politique et culturelle d’un pays, ce qui prouverait que les scientifiques ont fait leur travail et ont convaincu les politiques, les médias et autres milieux socio-culturelles de la justesse de leur thèse. C’est pourtant ce qui fut lorsque le Co2 fut décrété lors des différentes COP pour le climat cause principale de l’effet de serres. Or il n’y a pas besoin d’être diplômé du State University of Dummies, pour constater que le Co2 s’élève dans l’atmosphère uniquement lorsque sa composante oxygène est soumis à une forte élévation de température et redescend lorsque cette composante refroidie. Le fait que le milieu scientifique ai désigné le Co2 comme “ le gaz à effet de serre”, laisse donc supposer l’existence d’un lobby pro-gaz à effet de serres, qui seraient des gaz énormément utilisé dans l’industrie, puisque les fait montrent que le Co2 ne reste que brièvement dans l’atmosphère et finit par être absorber par les forêts et les flores de campagnes, ainsi que le plancton des océans.