Le projet Desertec dans les startings blocs

Le projet Desertec dont l’objectif était de construire un immense parc de panneaux solaire dans le Sahara algérien devant permettre une production de 15 000 mégawatts d’électricité par an, et qui avait était abandonné en 2013, probablement autant en raison des susceptibilités nationaliste que du lobby en faveur des énergies fossile, et actuellement en discussion entre le gouvernement algérien et le groupe DII Desert Energy. La construction de ce parc devrait débuter dans le courant de l’année 2020 et la production d’électricité commencer en 2030. 

Etant donné que le projet de parc panneau solaire nécessite une région à très fort ensoleillement, et un pays au gouvernement stable, ce projet de parc de panneau solaire peut être adapter dans de nombreux continent où des régions désertiques existent comme le Nevada, la Basse Californie, le littoral péruvien et chilien, le sertao brésilien, le désert de Gobi, les hauts plateaux himalayens, le littoral de la mer Caspienne, la Namibie ou le Botswana. Sans oublier que les Iles Canaries ou des Cyclades peuvent aussi accueillir ce genre de parc dont la production pourrait être exporter vers le continent européen ou servir à alimenter en énergie propre des zones industrielles et ainsi contribuer à réduire l’usage des énergies fossiles.