Naomi Seibt et le Réalisme Climatique

Bien que âgée de 2 ans de plus que la célèbre activiste suédoise Greta Thunberg, Naomi Seibt est une jeune adolescente  allemande décidé à faire entendre son opinion sur la crise climatique. Hormis leur jeunesse, leur origine nord-européenne et leurs maturités politiques, ces deux activistes se distinguent par leurs opinions sur la situation climatique actuelle.

En effet, si pour Greta Thunberg, l’indéniable changement climatique actuelle est une véritable catastrophe, pour Seibt ce changement doit être considérer de façon réaliste et sans crainte irraisonnée.

La façon dont ces jeunes activistes ont acquis leur renommés  les différencie également, car la jeune Greta Thunberg a fait un véritable parcours du combattant pour ses idées sur le réchauffement climatique, notamment en faisant l’école buissonnière pour manifester pour le climat, et son exemple contagieux a fini par mobiliser la jeunesse de son pays dans des marches contre le réchauffement climatique, tandis que Naomi Seibt acquérait une faible notoriété sur chaine YouTube, ce qui néanmoins la fit connaitre des médias allemands ainsi que de la fondation heartland, et lui permit d’avoir une certaine notoriété internationale.

Parmi les principales critiques émises contre Thunberg, il y avait le fait que sa jeunesse et son absence de diplôme la rendait inapte à donner une opinion valable en quelque domaine que ce soit. Or cette critique pourrait être appliquée à Seibt, à la différence que Seibt est diplômée de fin d’étude secondaire, ce qui néanmoins ne lui donne pas assez de connaissance pour donner une opinion d’experte en climatologie et sur les conséquences du changement climatique actuelle. Ces arguments sont cependant mesquins puisque ces personnes bien que très jeunes, ne font qu’exercer le droit à leur liberté d’expression et d’opinion, qui est le préalable nécessaire à toute société démocratique. En fonction de ces idées qui la poussent à vouloir secouer le monde politique et économique occidental, Thunberg pourrait être assimilé à une activiste de gauche, tandis que le côté soi-disant pro-humaniste et réaliste de Seibt pourrait la classer à droite.

Cependant si la mobilisation de la jeunesse du monde contre le réchauffement climatique, montre que tous les jeunes ne sont pas prêts à admettre que le nouvel Iphone ou la nouvelle Rolls Royce valent un réchauffement climatique, cela montre que le réchauffement climatique  n’est plus uniquement un problème concernant l’écologie et que les jeunes et aussi les moins jeunes doivent réfléchir par eux-mêmes sur les possibles solutions au réchauffement climatique.