ECOLOBLOG

Le blog d’info dédié de l’écologie

Accueil > Le réchauffement climatique > L’optimisme scientifique concernant le réchauffement climatique

L’optimisme scientifique concernant le réchauffement climatique

samedi 28 avril 2018

Les accords sur le climat signés par la majorité des pays de l’Onu lors de la Cop21 organisée à Paris en 2015 ont été principalement des accords concernant les façons de contenir l’augmentation de la température moyenne du climat mondial à moins de 2 à 3°C à la fin du siècle. Ces accords, se basent sur des travaux et des conclusions scientifiques qui considèrent que le réchauffement climatique serait dû essentiellement à l’activité humaine, et que donc si l’on parvenait à contrôler les activités humaines les plus polluantes, notamment en réduisant drastiquement l’emploi des énergies carbonées comme le charbon ou le pétrole, et privilégiant les énergies renouvelables tel que l’énergie solaire ou éolienne, cela serait possible.
Ainsi l’explication scientifique concernant le réchauffement climatique validé par l’ensemble de la communauté scientifique mondiale et agréer par l’ensemble des pays de l’Onu lors de la Cop21, même si aujourd’hui les Usa et leur administration remettent en cause leur adhésion à cet accord, a quelque chose de rassurant car elle laisse penser que l’évolution du réchauffement climatique suit une courbe linéaire parallèle à celle de l’activité de la population mondiale. Les accords de la Cop21 concluent principalement que la meilleure façon d’empêcher le réchauffement climatique serait d’émettre le moins possible de gaz à effet de serre tel que le CO2.
Or il n’y a aucune raison de penser que le réchauffement climatique serait exclusivement dû à l’activité humaine. En effet, puisque les nombreux lacs glaciaires parsemant les contrée du Nord que sont la Scandinavie, l’Alaska, le Canada et la Russie, ou dans l’hémisphère sud la Patagonie et la Nouvelle-Zélande, sont considérer actuellement comme les preuves d’un âge glaciaire, une époque où le climat de la planète était plus froid, donc de cette époque reculée à nos jours il y a donc une constante celle du réchauffement climatique. On peut donc penser que le réchauffement climatique à commencer indépendamment de toute activité humaine significative, même si on ne peut exclure le fait que la guerre du feu que se livrèrent les hommes des cavernes fut le point de départ du réchauffement climatique. On peut donc penser que la fonte des glaciers et le progrès de la désertification à travers le monde sont dus au phénomène du réchauffement climatique, phénomène qui a commencé il y a plusieurs millénaires. De fait l’activité humaine ne ferait qu’accélérer un phénomène qui a démarré au temps préhistorique.
Donc l’idée que le réchauffement climatique suivrait une courbe linéaire parallèle à l’activité humaine serait peut-être fausse. Au lieu de cela la courbe du réchauffement climatique suivrait une courbe exponentielle qui s’expliquerait par la proximité du Soleil et la chaleur de son rayonnement, l’effet de serre existant dans l’atmosphère et partiellement et surtout maintenant l’activité humaine.
Cela signifierait donc aussi que l’augmentation de la température de 2 à 3°C pourrait être atteinte d’ici une ou deux décennies.

Messages